Voici ce soir ma troisième participation au défi Centaur de Comixheroes : Woman of War.

Après la mort du Man of War, Arès part en quête d’un nouvel avatar. Il jette son dévolu sur une septuagénaire qui fut en son temps une femme-soldat intrépide et héroïque : Anna Walker. Celle-ci, malgré son âge, a gardé son tempérament de feu. Impressionné, le Dieu de la Guerre lui voue un respect sans faille. Il apparaît alors à Anna et la métamorphose en Woman of War.
Anna peut se transformer à volonté en Woman of War, retrouvant alors en une seconde sa jeunesse et acquérant une force surhumaine. C’est une combattante accomplie. Elle manie une énorme épée dont elle peut enflammer la lame. De cette lame, elle peut également faire jaillir une fumée dont elle peut manipuler mentalement la noirceur et les formes.
Lorsqu’elle se déplace (qu’elle marche ou qu’elle coure), son fourreau traîne sur le sol et émet un son étrange, dérangeant, qui suscite chez ses adversaires tout comme chez ses alliés un sentiment de malaise. Woman of War appelle ce phénomère « le chant de la guerre ».
Un jour, Woman of War perdra le soutien d’Arès. Elle demandera alors au Rainbow de lui créer une épée de substitution. Le manche de cette épée contiendra un liquide hautement inflammable qui, véhiculé de l’intérieur de la lame vers sa surface par de minuscule canaux, permettra d’enflammer l’arme. Woman of War n’aura alors de cesse de retrouver la confiance de son dieu tutélaire.

Portez-vous bien ! Ciao ! ;-)